Magicien

Vive la magie

Spectacle enfants

La magie, ou plutôt la prestidigitation, ou encore l’escamotage ( Escamoteur vient du mot espagnol Comodator, qui veut dire joueurs de gobelets), dont la pratique remonte à l’antiquité, fut jadis le monopole des devins et enchanteurs.
Puis, les bateleurs, jongleurs et charlatans s’en firent à leur tour, un moyen habile de duper le public en l’émerveillant par des exercices dont ils transmettaient les secrets par tradition. Ainsi naquit le spectacle de magie au vingtième siècle, merci à vous amis escamoteurs de tous les temps.

Les secrets

Ces secrets, dans les années 1870, les Guyot, Magdebourg, Ozanam, Decremps, Desaiguilliers, Ozanam, Decremps, Desaiguilliers, Pinelli et autres célèbres physiciens nous les ont révèles, dans des ouvrages remarquables. Grâce à cette divulgation, à cette époque avec un peu d’adresse et d’étude, les individus pouvant se créer un passe-temps agréable.

Dans les articles qui vont suivent, les magiciens désireux de monter une séance, pensons spectacle pour enfants comme le magicien Melkior, verront l’explication de certains tours et pourront comme ils aimaient le dire en 1900, s’en faire un moyen lucratif d’amuser le monde, sur un théâtre, dans les soirées, voire sur les places publiques ou encore dans l’unique but d’égayer avec intelligence et sans frais, les sociétés d’amis.

De nombreuses figures explicatives rendront encore intelligent les explications simples et précises que nous donneront. Les tours présentés n’exigeront pas d’appareils dispendieux ou encombrants et l’on peut facilement se procurer les accessoires sur internet. Peut-être que le visiteur va se lancer dans un spectacle enfants et faire de la concurrence pour les plus grands.

2 octobre, 2013 at 4:24 Laisser un commentaire

Conseils

Spectacle pour enfants

Voici ci-dessous des conseils donnés par un maitre magicien pour aussi bien un spectacle adulte ou un spectacle pour enfants de magie.

En vain le magicien aurait-il acquis l’adresse et l’agilité des doigts indispensables pour la bonne exécution des tours de cartes, de gobelets, etc., s’il ne possédait pas le talent de pousser à propos le jeu de mots et le boniment (t) qui, en désopilant le public, détourne adroitement son attention et permet, comme on dit, de lui faire voir le tour. Riez si vous voulez qu’on rie !…

Nous recommandons à nos artistes beaucoup de brio, beaucoup d’entrain. et surtout de méditer les utiles instructions suivantes que le célèbre professeur Decremps dictait à ses élèves:

Les 10 avis données

1 – N’indiquez jamais la nature du tour que vous voulez exécuter lors de votre spectacle pour enfants, car la galerie, instruite de l’effet que vous avez l’intention de produire, aurait tout le temps nécessaire pour en deviner la cause.

2- Autant que vous le pourrez, réservez-vous plusieurs manières pour faire le même tour lors de votre spectacle pour enfants, afin que, si on parvient à en deviner une, vous ayez recours à une autre et que vous vous serviez de cette dernière pour faire croire qu’on n’est point dans le secret.

3 – N’exécuter jamais deux fois les mêmes trucs de magicien en spectacle pour enfants, quand même un enfant vous en prierait : car alors vous n’étonneriez personne, puisqu’on serait prévenu de l’effet que vous auriez l’intention de produire

4 – Ne répondez jamais par un refus direct en spectacle pour enfants, mais promettez (l’employer une autre forme pour reproduire le même tour, et exécutez-en un autre qui ait plus ou moins de ressemblance avec celui qu’on vous demande. Surtout ayez soin de dire à l’enfant. c’est la reproduction du même tour, dans lequel vous faites usage du même procédé, présenté sous un autre aspect. Ce stratagème innocent produit toujours l’effet que vous en attendez.

5 – Si vous n’exécutiez jamais que des tours d’ adresse en spectacle pour enfants, comme tous participent principalement de l’agilité des mains, les enfants, en voyant reproduire toujours les mêmes gestes, finiraient par avoir la clef de tous vos mouvements ; pour éviter cet inconvénient, faites succéder aux tours d’adresse des tours de physique, de calcul, de combinaison, etc.; en agissant de la sorte, vous éblouirez l’enfant, qui se trouvera dérouté en voyant presque toujours les mêmes effets, quoiqu’ils dépendent de causes tout à fait différentes.

6 – Lorsque vous aurez recours à un moyen quelconque inspirez-vous de malice pour dépister la sagacité des enfants trop clairvoyantes. Par exemple en spectacle pour enfants: si vous voulez exécuter un tour de combinaison, agissez de façon à faire croire qu’il dépend tout à fait de la dextérité des doigts.  Si au contraire, il s’agit d’un tour d’adresse, faites en sorte de paraître maladroit. Il faut étudier la psychologie des enfants en allant assister à un spectacle de guignol par exemple, car ce pantin, dont on peut découvrir par ce lien sait manœuvrer le jeune public

7 – Si les tours que vous exécutez en spectacle pour enfants se produisent au sein d’une petite assemblée, composée d’enfants naïves et crédules, vous pouvez, sans danger, mêler les anciens tours aux nouveaux, et passer des simples aux compliqués; si, au contraire, vous êtes appelé devant un cercle nombreux, où, très probablement, se trouveront des personnes instruites, mettez en jeu quelque nouveauté, pour captiver d’abord l’attention générale.

8 – Employez des circonstances neuves pour rajeunir des tours anciens ou déjà en vogue en spectacle pour enfants, et surtout ne terminez jamais une séance sans en exécuter au moins un qui échappe à la finesse des malins par ses effets, sa complication et sa couleur nouvelle. Par ce procédé, on est sur d’être applaudi au moins une fois.

9 – N’exécutez jamais de tour sans avoir préparé d’avance vos batteries. Étudiez des réponses ingénieuses pour riposter, avec avantage, aux questions qu’on pourrait vous adresser en spectacle pour enfants.

10 – Utilisez avec adresse tous les hasards qui se présenteront. Profitez même de la crédulité des enfants, surtout si vous les voyez sourire aveuglément à vos expériences. Si votre galerie vous prie de deviner des tours dont vous n’avez pas été témoin, retranchez-en toutes les circonstances que la renommée trop crédule a pu y entasser. Si au contraire en spectacle pour enfants, vous voyez exécuter un tour dont vous n’ayez aucune connaissance, ne vous étudiez pas à le deviner en supposant que vous venez de voir des effets réels : car, en cherchant la réalité, vous vous éloigneriez du but, puisque les tours pour sembler merveilleux doivent s’entourer toujours d’apparences trompeuses.

L’adresse des mains se développe surtout par les tours de cartes et le jeu de gobelets. Ce sont eux qui constituent principalement l’art subtil de la prestidigitation.

Et voilà c’était nos conseils .

13 mai, 2008 at 2:19 Laisser un commentaire